La Cour d'Obéron Index du Forum La Cour d'Obéron
Les salons de La Cour d'Obéron
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Débuts de MJ avec Te Deum

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Cour d'Obéron Index du Forum -> La Cour d'Obéron -> Te Deum
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ayla
Arrivant
Arrivant

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2007
Messages: 2
Localisation: Cherbourg

MessagePosté le: 14/07/2007 14:25:34    Sujet du message: Débuts de MJ avec Te Deum Répondre en citant

Bonjour à tous,

Mon parcours en quelques mots: J'ai fait à ce jour trois scénarios de Vampire Dark Ages en tant que joueuse et je pratique le jdr par forum (deux ans de pratique quotidenne, mais sans aucun MJ, dans un univers médiéval).
Mon MJ m'a incité à me lancer dans la maîtrise d'une partie sur table. Je me suis un peu renseignée sur le net et j'ai tout de suite "flashé" sur Te Deum.

Je voudrais savoir si Te Deum est accessible à un MJ débutant ? La maîtrise des règles est-elle aisée?

Voilà, merci d'avance pour vote aide.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 14/07/2007 14:25:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Usher
Bavard(e)
Bavard(e)

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2007
Messages: 71

MessagePosté le: 14/07/2007 14:50:10    Sujet du message: Débuts de MJ avec Te Deum Répondre en citant

Comme je suis juge et partie, je suis sans doute mal placé pour répondre sur ce fil… Embarassed

Hors situation de combat, je pense que les règles sont assez fluides. Il faut simplement, en tant que MJ, acquérir le réflexe d'attribuer un degré de difficulté à toute action entreprise par les PJ qui nécessite le recours à un test.

Pour les combats, c'est un peu plus complexe. Ce que je peux te recommander de faire, pour acquérir une certaine pratique qui rendra la partie fluide, c'est de faire seule deux ou trois combats, en opposant par exemple des PNJ types dont les fiches sont dans les règles. Ca te permettra de repérer les points de règles qui te semblent techniques (comme les différences d'allonge) ou obscurs, puis d'acquérir les réflexes qui permettront à la partie de rouler.

A mon sens, le plus difficile, pour le MJ, c'est de retenir un certain nombre de points sur la vie quotidienne au XVI° siècle, pour donner l'illusion du réel aux joueurs. Le background, de ce côté là, est assez touffu.

Ceci dit, si tu rencontres des difficultés, n'hésite pas à poser des questions.

Usher
Revenir en haut
Xaramis
Bonimenteur(se)
Bonimenteur(se)

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2007
Messages: 150

MessagePosté le: 14/07/2007 15:56:11    Sujet du message: Débuts de MJ avec Te Deum Répondre en citant

Usher a écrit:
Comme je suis juge et partie, je suis sans doute mal placé pour répondre sur ce fil… Embarassed

Pas "mal placé", mais totalement disqualifié. Là, tu es à la limite du publi-reportage.

Blague à part, je rejoins sans problème l’avis d’Usher.

Il me semble qu’il convient de distinguer deux aspect dans ta question.


1) La prise en main de l’univers du jeu
De ce côté, ça peut paraître un peu touffu, selon le mot d’Usher. Mais rien de bien insurmontable.
Les premiers pas, pour t’y préparer, pourraient être d’acquérir quelques bases visuelles (costumes, architecture, etc.) pour commencer à ressentir l’ambiance. Pour cela, des portes d’entrée comme les BD Les chemins de Malefosse ou le film La reine Margot sont assez faciles à franchir. Cela peut paraître un peu « midinette », mais j’ai tendance à penser que disposer de références visuelles et notamment sur les façons de se vêtir, ça commence déjà à donner corps à une aventure.
En complément des BD ou du film que j’ai cités ci-dessus, tu peux te balader dans le très riche site Costumer’s manifesto, et notamment son espace sur le XVIe siècle.
La lecture de quelques romans d’Alexandre Dumas, de Michel Zevaco ou de Robert Merle, pourra t’aider à t’imprégner un peu plus de cet univers, sous un angle romanesque et donc propice à des adaptations en JDR.

A mon avis, il vaut mieux commencer avec un scénario simple, qui reste principalement à un niveau local : rivalités entre gentilshommes locaux pour du pouvoir ou pour une affaire de cœur, par exemple. Le scénario « Galante affaire » en est un exemple, tout comme « La dame à l’esteuf » (publié dans le supplément « Le boutefeu imprimé n°1 »). Le second est particulièrement pratique, puisqu’il comprend des PJ prétirés, et constitue donc une aventure clés en main.
Par la suite, tu pourras envisager des scénarios mettant en jeu des intrigues plus complexes, notamment en intégrant des affaires politiques. Puisque tu as joué à Vampire, tu as déjà eu un aperçu des relations claniques ; les affaires de cour, à Te Deum, ce n’est peut-être pas très éloigné de cela, en termes de lutte d’influence, d’affrontement de puissance.


2) La prise en main du système de jeu
Le système de jeu est facile à prendre en main. Il n’y a, globalement, qu’un seul type de mécanisme de résolution des actions : la somme d’un dé de caractéristique et d’un score de compétence est comparée à un niveau de difficulté fixé par le MJ.
Certes, le combat amène un peu plus de complexité, du fait des diverses actions possibles. Alors, comme l’a écrit Usher, il vaut mieux t’entraîner un peu, avant de maîtriser une partie, à résoudre quelques combats, en commençant par de l’un-contre-un pour acquérir les mécanismes en douceur.
Ceci étant dit, Te Deum est un jeu où le combat armé a des conséquences plutôt fâcheuses, en l’absence des potions ou sorts de guérisons familiers aux joueurs d’univers médiévaux-fantastiques. Les joueurs hésiteront donc à engager leurs personnages dans des combats, et il est rare que les parties de Te Deum débordent de combats.
_________________
Faites un tour chez Monsieur de C.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ayla
Arrivant
Arrivant

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2007
Messages: 2
Localisation: Cherbourg

MessagePosté le: 15/07/2007 12:31:57    Sujet du message: Débuts de MJ avec Te Deum Répondre en citant

Merci pour tous ces conseils.

Je vais tâcher de les mettre en pratique.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
macbesse
Bonimenteur(se)
Bonimenteur(se)

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 132
Localisation: Ombre Terre

MessagePosté le: 15/07/2007 23:31:57    Sujet du message: Débuts de MJ avec Te Deum Répondre en citant

Je viens justement de faire mes débuts de MJ à Te Deum, hier soir pour être précis, et je vais pouvoir apporter un éclairage frais.

Prise en main du contexte

Le background est touffu, mais les fiches sont bien faites et la chronique donne des éléments pour faire ressentir l'ambiance sans avoir à trop creuser ailleurs. Un complément de documentation sera toutefois nécessaire pour certains types de personnage, notamment les nobles de lois et les ecclésiastiques.

La chronique, bien qu'écrite avec élégance, demande à être lue et relue pour être assimilée. Je m'en suis aperçu hier. Je venais d'expliquer à mes PJs diverses choses importantes sur la vie au XVIe siècle, et ils m'ont demandé des détails sur les dix dernières années. Tant que je décrivais les guerres d'Henri II, tout allait bien, mais à partir de 1560, grand blanc. J'ai eu opportunément du temps pour réviser, et on a repris un peu plus tard.
Faire ce travail sur la chronique, est d'autant plus important que beaucoup de scénarios de Te Deum ont des implications politiques en haut lieu. Par exemple, les scénarios de Ldb sont ainsi prévus pour des obligés du Baron Plessis de Sanceny, qui est lui-même un ami des Guise, ce qui n'est pas sans incidence, tant sur le background que sur les actions des PJs, et il vaut mieux etre capable de l'expliquer convenablement à ses joueurs, sinon, une partie de l'intérêt sera perdu.
Il faut dire que j'avais lu Te Deum il y a deux mois, et que ce n'était plus très frais dans ma mémoire. Je peux donc dire que le Ldb est fait de telle sorte qu'on s'y retrouve vite. La présentation de la chronique (avec la description des personnages importants) m'a aidé à reprendre rapidement le contrôle. Ouf !

La création de personnage par cycle de vie a été une bonne occasion pour expliquer certains aspects de la société de la France du XVIe siècle à mes joueurs et de commencer à les mettre dans l'ambiance, à tel point que cette création était à la limite du roleplay. La tache du joueur est aussi facilitée, puisqu'il n'a pas à se poser trop de questions sur la compatibilité de ses envies avec le contexte historique.

Les règles

J'ai eu un peu de mal à me retrouver dans le bouquin au moment de la création des personnages, me demandant par exemple à quoi pouvait bien servir "Ange Gardien".
Certaines compétences ont un nom qui peut porter à confusion (comme Discrétion), et il vaut mieux penser à lire leur description avant de jouer. J'ai dû ouvrir le livre une ou deux fois pendant la partie, mais ce ne fut rien de bien tragique.
Le système est simple : jet de dé contre seuil. Il faut juste se familiariser avec les noms des caractéristiques, mais ce n'est pas une réelle difficulté.
J'ai testé le système de combat. Aucune difficulté à signaler de mon côté, mais j'ai un peu simplifié.

Les scénarios

J'ai fait jouer Galante Affaire. Les implications sont simples à comprendre, mais il présente une petite difficulté, il faut rendre la confusion extrême qui y règne tout le temps, et gérer beaucoup de PNJs à ce moment critique (ne pas être confus soi-même). Ce n'est rien d'insurmontable pour un MJ qui n'en est pas à sa première partie de Jdr, mais il faut avoir un peu réfléchi avant.

Après relecture de certains passages des chroniques et du scénario, j'ai fait un nombre incalculable d'erreurs sur les différents personnages historiques (ou non), mais les joueurs n'y ont vu que du feu. Je crois que c'est là le secret : ne pas hésiter à se lancer, quitte à bouscucler un peu cette vieille dame qu'est l'histoire. Wink

EDIT : à ce titre, je croyais avoir lu que Sanceny allait être nommé Lieutenant général de Guyenne. Par conséquent, j'ai fait créer des personnages eux mêmes très influents. Oups !
_________________
"Nul n'aura de l'esprit hors nous et nos amis" - Molière.
Revenir en haut
macbesse
Bonimenteur(se)
Bonimenteur(se)

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 132
Localisation: Ombre Terre

MessagePosté le: 22/07/2007 20:49:05    Sujet du message: Débuts de MJ avec Te Deum Répondre en citant

Pour dire à quel point faire des erreurs historiques n'est pas gênant, au moins au début, je vais développer mon post précédent, et au diable la honte. Embarassed Mr. Green

J'ai commencé par préparer mon scénario à l'arrache, pendant que mes joueurs faisaient les courses, c'est à dire en moins d'une demi-heure.

Du coup, j'ai cru lire que Sanceny allait devenir Lieutenant du Roi en Guyenne, alors qu'il s'apprête à être nommé lieutenant criminel de Villeroux... ce qui n'est pas tout à fait le même niveau.

Je leur ai fait faire des persos en fonction, ce qui a donné :

- Un conseiller au Parlement de Guyenne.
- Un fils bâtard de Blaise de Monluc.

Et là, la bonne blague, le joueur veut plus d'info sur son père, je sors la fiche, et je lis : "lieutenant du roi en Guyenne". On me répondra qu'il ne l'était pas en 1561, mais ça ne m'a même pas effleuré (je croyais me souvenir que son action contre le soulèvment protestant s'inscrivait dans le cadre de ces fonctions...).
J'étais bien embêté, alors j'ai dit qu'en fait, Sanceny était, je me cite, "Lieutenant criminel de Guyenne" - ça me semblait bizzare, mais je restais persuadé que son poste se terminait par "Guyenne".

Alors, j'ai fait jouer Galante Affaire.

Et ça s'est très bien passé. Mes joueurs en redemandent.
Maintenant que j'ai vérifié, je crois que je vais devoir faire quelques retours en arrière, mais ce n'est pas grave.

Moralité : on peut parfaitement jouer à Te Deum en massacrant l'histoire et en baclant la préparation de son scénario, comme à tous les jeux. Et même comme ça, on peut passer un très bon moment et en apprécier la saveur ! Okay
_________________
"Nul n'aura de l'esprit hors nous et nos amis" - Molière.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 24/09/2017 01:32:12    Sujet du message: Débuts de MJ avec Te Deum

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Cour d'Obéron Index du Forum -> La Cour d'Obéron -> Te Deum Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com